Combien de temps l’assurance auto dispose-t-elle pour régler une réclamation ?

Nous expliquons combien de temps l’assurance a pour régler une réclamation après une réclamation d’indemnisation d’un automobiliste blessé.s

L’un des plus grands doutes d’une personne qui a subi des dommages à la suite d’un accident de la route est presque toujours le suivant: combien de temps l’assurance dispose-t-elle pour régler une réclamation ? Ce n’est pas une question anodine et disons tout de suite que savoir réclamer des dommages et intérêts est indispensable pour obtenir la liquidation de l’entreprise dans un délai relativement court.

COMMENT RÉCLAMER UNE INDEMNITÉ POUR DOMMAGES ?

Le principe est qu’il existe deux procédures pour obtenir l’indemnisation des dommages subis lors d’un accident: la procédure ordinaire et la procédure d’indemnisation directe (cliquez sur les liens pour connaître les différences). Dans le premier cas, la partie lésée doit déposer une plainte ou réclamer des dommages et intérêts auprès de la société du véhicule qui a causé le dommage; dans le second, vous devez plutôt les présenter à votre propre entreprise. L’assurance concernée, une fois la responsabilité de l’accident déterminée, paie un certain montant pour couvrir les dommages.

DÉLAIS DE DEMANDE D’INDEMNISATION D’UN ACCIDENT DE ROUTE

Après avoir reçu le rapport d’accident (ici nous expliquons comment le faire) et complété le rapport d’accident, la compagnie d’assurance fait une offre d’indemnisation que l’assuré peut accepter, rejeter ou ignorer. La demande oblige l’entreprise à formuler une offre adéquate ou à justifier le refus, dans un délai déterminé à compter de sa réception. Autrement dit, 30 jours pour les dommages matériels, si le formulaire CAI signé par les deux conducteurs est joint à la réclamation; 60 jours pour les dommages matériels, si le formulaire CAI est signé par une seule partie; 90 jours pour blessure corporelle.

COMBIEN DE TEMPS L’ASSURANCE DOIT-ELLE RÉSOUDRE UNE RÉCLAMATION ?

À ce stade, il est facile d’imaginer que les délais d’assurance pour résoudre le sinistre sont fortement conditionnés par la présence ou l’absence d’un accord entre les parties. En outre, les conditions d’indemnisation sont considérablement allongées en cas de blessures graves lors de l’accident. Dans tous les cas, le règlement de la réclamation doit avoir lieu dans les 15 jours suivant l’offre d’indemnisation, acceptée ou non. Dans ce dernier cas, il vaut comme acompte jusqu’à la résolution du litige. En effet, si la partie lésée n’est pas satisfaite de l’indemnisation proposée, elle peut demander la procédure de conciliation, la procédure de négociation assistée ou engager une action en justice. Il va de soi qu’en cas de rejet de l’offre d’indemnisation faite par l’entreprise, une incertitude est introduite sur le moment où l’assurance résoudra définitivement le sinistre, car il sera nécessaire de respecter les (longs) délais de justice.